Claude Guéant et la résurrection identitaire de l’histoire

6 février 2012

Passer de l’ombre à la Lumière, c’est-à-dire Conseiller du Président de La République à Ministre, n’est pas chose facile. Dans un cas, vous conseillez sans vous exposer, dans l’autre, vous êtes dans l’exposition permanente. C’est le sort de cet homme qui a travaillé dans l’ombre du Président à qui ce dernier a remis un portefeuille ministériel comme cadeau de fin de règne. Sa feuille de route : faire de l’extrême Droite une vertu républicaine. Son objectif : laver plus blanc que blanc. Sa cible : Marine Le Pen.
Il est des personnes dont la présence vous glace le dos. Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur et chantre assumé de la ségrégation des civilisations est de celles-là. Je ne sais pas vous, mais moi, cela me fait penser à quelqu’un que je n’ai pas connu mais qui a marqué l’histoire. Lui aussi avait des idées sur la question. Lui aussi avait catalogué ce qui était supérieur et ce qui était inférieur. Lui aussi avait des perspectives eugénistes. Les hommes passent, les idées restent…
Claude Guéant a sans doute voulu marquer l’histoire par l’ignominie de son langage. Une façon à lui de faire sa place dans le Panthéon des identitaires en affirmant que toutes les civilisations ne se valent pas. Mais rassurez-vous, ce n’était pas de l’improvisation. Il a réfléchi, même bien réfléchi. C’est sciemment qu’il a voulu ce mariage buccal avec les thèses de l’extrême Droite pour inciter de ses vœux à la civilisation unique.
Notre Ministre a voulu entrer dans l’histoire en décidant de ce qui est bon de ce qui est mauvais. Il s’est octroyé le « JE pense » comme outil de mesure des civilisations fréquentables. Pour lui, une civilisation est fréquentable quand celle-ci est conforme à sa vision du monde. Mais de quelle vision du monde parle-t-on ? Qui fixe les critères d’admission ? Standard & Poor’s, Moody’s ou Guy, le serveur du café du commerce qui connait le cœur des gens qui votent mais qui ne sont jamais sondés ?
Les mauvaises civilisations seraient celles qui asservissent les femmes, celles qui bafouent les libertés individuelles et politiques, celles qui permettent la tyrannie. Dénoncer cela, c’est défoncer les portes ouvertes. Mais une fois que vous avez dit ça… que se passe-t-il ?
Claude Guéant nous ferait-il du George W. Bush en voulant faire lui aussi sa croisade idéologique du bien contre le mal.
Claude Guéant utilise les vieilles ficelles de l’identitaire protectionniste. Son intelligence doit aussi aller jusqu’à reconnaitre qu’une civilisation qui défend l’humanité peut nous paraître, en apparence, plus avancée que celle qui la nie. Mais cette même civilisation considérée comme respectable qui entretien des liens d’amitiés ou commerciaux avec des civilisations qui elles nient le respect de l’être humain, ne devraient-elles pas, elles aussi, être reconsidérées et déclassées ? Pour me connaitre, connais mes amis et tu verras qui je suis… ce dicton populaire reste d’une écrasante vérité. Il en est de même pour les civilisations.
En clair, Monsieur Claude Guéant, vous condamnez des civilisations qui ne correspondent pas aux critères d’éligibilité. Condamnez-vous avec la même force les civilisations respectables qui entretiennent une reconnaissance mutuelle avec les civilisations qui ne rentrent pas dans vos critères d’éligibilité ? Pour être clair, condamnez- vous notre civilisation qui entretient des liens commerciaux avec la Chine ? Condamnez-vous notre civilisation, et notre pays en particulier, quand celui-ci accepte qu’un dictateur sanguinaire plante sa tente dans le jardin de l’Elysée sous le crépitement des photographes officiels ?
Puisque vous êtes dans une croisade à thème, je vous propose, Monsieur Guéant, de considérer que si la vertu ne se marie pas avec le vice, le vice lui, se marie avec tout le monde. Il se déploie sans état d’âme. C’est justement cet absence d’état d’âme qui a permis à nos civilisations que vous considérez aujourd’hui comme des exemples, de se développer, et de prospérer au mépris des peuples et des civilisations, pour construire ce que nous sommes.
C’est donc bien hasardeux et maladroit de se lancer dans un manichéisme christique. De tels propos apportent la preuve de la triste résurrection des recettes identitaires qui ont conduit les peuples au chaos.

Nicolas GEORGES

Tags: ,

2 Responses to Claude Guéant et la résurrection identitaire de l’histoire

  1. Yves on 7 février 2012 at 6 h 35 min

    Monsieur,
    Loin de moi l’idée de vous chercher querelle puisque je condamne avec la même vigueur que la votre, la posture de Mr Gueant. Néanmoins permettez moi d’exprimer une différence sur le fond :
    A la suite de ce ministre de l’intérieur vous confondez civilisation et projet politique. En effet, vous écrivez :
    Monsieur Claude Guéant, vous condamnez des civilisations qui ne correspondent pas aux critères d’éligibilité. Condamnez-vous avec la même force les civilisations respectables qui entretiennent une reconnaissance mutuelle avec les civilisations qui ne rentrent pas dans vos critères d’éligibilité ? Pour être clair, condamnez- vous notre civilisation qui entretient des liens commerciaux avec la Chine ? Condamnez-vous notre civilisation, et notre pays en particulier, quand celui-ci accepte qu’un dictateur sanguinaire plante sa tente dans le jardin de l’Elysée sous le crépitement des photographes officiels ?
    Je m’associe à cette critique à ceci près qu’il s’agit du choix politique de l’actuel gouvernement d’entretenir avec la Chine de « bonnes relations » afin de maintenir ou améliorer nos relations commerciales. Il en allait de même avec feu Kadhafi.
    Je fais partie de cette civilisation marquée par le judaïsme, le christianisme et les philosophes grecs, de cette civilisation qui s’est exprimée au siècle des lumières … mais je suis loin de partager la politique de l’actuel gouvernement dans ce qu’elle a de plus abjecte à savoir cette vindicte contre l’étranger, cette chasse à l’intrus « qui ose venir sur mon territoire »
    Oui, j’aime bien ma civilisation comme j’apprécie même si je les connais mal, certaines civilisations asiatiques ou encore africaines que je connais un peu mieux.
    Mais alors, c’est fou ce que je rejette les politiques de la haine, du rejet, du « je suis meilleur que toi » car elles nous ont conduit à la guerre, au massacre, au génocide, à la solution finale ……
    Et puis dernier mot : la rencontre des civilisations a ceci de prodigieusement intéressant, est qu’elle me permet de relativiser mon ethnocentrisme et de trouver chez les autres des valeurs que ma vision occidentale du monde a trop longtemps occulté.
    Mon combat aujourd’hui est celui du projet politique pas celui de la meilleure civilisation

  2. Pierre on 7 février 2012 at 11 h 49 min

    2012, et après?:
    S’il est une certitude pour les prochaines élections, c’est que les conditions économiques vont être la principale source du débat public. D’ores et déjà la machine démagogique libérale tourne à plein régime avec des partis politiques dominant qui se disputent pour savoir qui sera le plus rigoureux pour rembourser la dette. De fait, Hollande ne fait sans doute illusion à gauche que dans la tête des plus « naïfs » puisqu’il est certain que l’homme de la Corrèze est le plus à même, à l’heure actuelle, de pratiquer une politique de contrition salariale. L’histoire nous l’a malheureusement montrée, le PS a toujours été plus à l’aise dans les « réformes » que ses homologues de droite qui doivent affronter la méfiance populaire et les syndicats. Le PS comme la plupart des partis de gauche, dite de gouvernement, ont toujours plus de liberté, la population leur faisant confiance parce qu’ils sont de « gauche » théoriquement. Pour les élites européennes Hollande est le candidat idéal pour faire une grande purge libérale, sauce Maggy Thatcher, avec trente ans de retard. Et la crise couplée aux idéaux néolibéraux profondément ancrés dans la population, grâce en grande partie à une propagande constante (encore renforcée ces derniers temps) ces dernières décennies, va pouvoir faire son œuvre et permettre aux « socialistes » de démanteler les derniers restes de l’état providence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bienvenue sur mon blog !

Untitled Document Me connaître | Contact

Ce blog est un espace citoyen d'échange entre nous. De nature conviviale et dynamique, je suis persuadé que la politique peut être ce moteur de recherche pour améliorer la société. La commenter, c'est tout simplement défendre la démocratie et la liberté d'expression... si possible !

http://www.wikio.fr

Recherchez