Les racistes sont-ils des cannibales ?

7 février 2014

Très sérieusement, la question d’un cannibalisme idéologique tourne en boucle dans ma tête depuis quelques semaines. À force d’entendre les échanges sulfureux sur la toile ou sur le pavé, je m’interroge vraiment sur l’assise mentale de celles et ceux qui exultent des propos délibérément racistes, cyniquement méchants et rabaissants pour une partie de nos concitoyens. Les Arabes, les juifs, les noirs, les homosexuels, les francs-maçons… le racisme fait sa soupe d’amalgames et de ramassis simplistes.

Par la violence des propos, ils veulent « tuer » la différence. Quoi de plus efficace pour faire disparaître la différence que de la manger !? Quand je les regarde proférer leurs insultes, je vois leur bouche se tordre comme une mâchoire de carnassier qui dépèce une proie encore vivante. Chaque insulte devient une sensation de plaisir buccal. Plus c’est insultant, plus c’est jouissif.

En observant ce phénomène, je me suis demandé si ces hommes et ces femmes n’étaient pas possédés par la découverte, malgré eux, d’une zone érogène par vibration buccale. Pour être encore plus précis, je me suis demandé s’il n’y avait pas, là, en pleine rue, quelque chose d’indécent, une sorte d’extériorisation sexuelle par l’insulte. Je ne doute pas que pour ces défenseurs de la famille de souche, clamer des insultes à plusieurs doive probablement créer des sensations fortes. Une sorte d’orgasme polyphonique… c’est bien connu, à plusieurs c’est plus haut, plus fort !

Dans ces conditions, je me suis donc demandé si je devais qualifier ces cannibales idéologiques comme des animaux précoces ou tout simplement des êtres humains dégénérés qui ont préféré Neandertal à Cro-Magnon.

Dans un ultime effort, j’ai bien essayé de faire comprendre à quelques adeptes des forces obscures la différence entre « liberté d’opinion » et « propos relevant du délit », mais rien n’y fait. Pour certains, le cerveau est en crise.

Nicolas GEORGES

Tags:

One Response to Les racistes sont-ils des cannibales ?

  1. claire chauchard on 13 février 2014 at 10 h 49 min

    La jouissance de l’insulte, la jouissance de la méchanceté qui donne une illusion de pouvoir sur les autres et contre ça il n’y a rien à faire car ce sont des faibles en réalité des gens qui ont avant tout peur des autres ou peut-être même d’eux-mêmes, de leurs pulsions homosexuelles par exemple, puisque tout le monde en a ……………
    Plaignons-les, méprisons-les – un peu – ignorons-les surtout, c’est ce qui peut leur faire le plus de mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Bienvenue !

Untitled Document Me connaître | Contact

Ce blog est une cabine d'essayage. C’est par définition un espace étroit de réflexion intime. De temps en temps, j’ouvre le rideau pour laisser passer la lumière. Cette dernière n’est pas toujours d’une grande intensité, ce qui laisse une marge de progression importante. Je préfère ne pas dire tout ce que je pense mais suffisamment pour être entendu.

Recherchez